Les organes électriques de certains poissons génèrent de l'électricité en utilisant l'énergie additive des cellules empilées pour générer un courant.

"Chez certains poissons, cependant, nous trouvons des organes électriques, constitués de groupes de cellules étroitement emballés et ordonnés [électrocytes] dont la seule fonction connue est la production d'un champ électrique à l'extérieur du corps... Les champs électriques vont de très faible à très fort (500 V ou plus). Un organe électrique typique d'origine myogénique se compose de plusieurs piles de cellules aplaties disposées de manière ordonnée, chaque cellule étant innervée séparément par un neurone électromoteur spinal. Parce que l'ensemble de l'organe est entouré d'une enveloppe étanche de tissu conjonctif, il n'y a que peu de courants de dérivation et les différences de tension générées par les électrocytes individuels s'additionnent » (Kramer 1996 : 18-19).

Dernière mise à jour le 10 mai 2018