Les racines du pin des marais protègent des vents violents en formant à la fois de grandes racines pivotantes d'ancrage et un système racinaire latéral étendu.

«La résistance aux dommages du pin des marais pourrait être liée à un ancrage solide fourni par la grande racine pivotante et le système racinaire latéral répandu. Nos fouilles des systèmes racinaires du pin des marais (Baruch Forest Science Institute, comm. pers.) ont indiqué que les racines pivotantes du pin des marais s'étendaient sur deux mètres verticalement dans le sol et que le système racinaire latéral s'étendait jusqu'à six mètres horizontalement à partir de la racine pivotante… Un schéma alternatif capitalise sur peu plus que la capacité du sol à résister à la force de compression. Si le tronc est poursuivi vers le bas sous le sol comme une racine pivotante rigide, et si des racines latérales ramifiées près de la surface du sol fixent l'emplacement de l'arbre, alors pousser le tronc dans une direction poussera la racine pivotante dans l'autre (Edelin et Atger 1994) . Le sol, surtout lorsqu'il est sous une couche de racines superficielles, doit assez bien résister à cette poussée latérale ; le schéma, que nous pourrions simplement appeler "racine pivotante", est illustré à la figure 21.3c. La racine pivotante dépend de la bonne résistance de la racine pivotante à la flexion en tant que porte-à-faux - un niveau élevé de rigidité en flexion - ainsi qu'une surface latérale suffisante pour pousser contre afin de ne pas glisser latéralement à travers le sol. (Selon Perry [1982] et Crook et Ennos [1996], des racines verticales substantielles supplémentaires peuvent compléter le rôle mécanique des racines pivotantes.) » (Vogel 2003 : 431,433)

Dernière mise à jour le 14 mai 2018