Les ailes de la libellule sont bordées de capteurs qui aident l'insecte à naviguer en utilisant des informations sur le flux d'air et la tension des ailes.

Rien, ni dragon ni mouche, ne vole tout à fait comme une libellule. Ces créatures délicates ont une double paire d'ailes qui leur permet de danser dans les airs avec une agilité incroyable. Ce qui est encore plus étonnant, c'est que les ailes elles-mêmes facilitent le contrôle, grâce à un ensemble de capteurs qui fournissent des informations sur le flux d'air et la tension des ailes.

La stratégie

Chaque aile de libellule est doublée d'un ensemble de capteurs qui aident l'insecte à naviguer en utilisant des informations sur le flux d'air et la tension des ailes. Les capteurs sont répartis sur toute l'envergure de l'aile et ils sont connectés au système nerveux. Les axones des capteurs d'aile sont mis à l'échelle pour compenser les latences de transmission.

Les informations recueillies par les capteurs sont utilisées par la libellule pour naviguer dans son environnement. Les capteurs aident la libellule à éviter les obstacles, à trouver des proies et à s'accoupler.

Le potentiel

La capacité de la libellule à utiliser les informations recueillies par un réseau de capteurs pour naviguer dans son environnement pourrait être utilisée pour améliorer notre capacité à faire de même. Le réseau de capteurs pourrait être utilisé pour surveiller l'état structurel et aérodynamique d'un aéronef ou pour contrôler un véhicule au sol. Le réseau de capteurs pourrait également être utilisé pour détecter un mouvement au-delà de la plage de vision.

Cela souligne également l'énorme opportunité d'une nouvelle génération de capteurs dans tous les secteurs. Les infrastructures, les textiles et l'agriculture pourraient tous bénéficier de l'application de capteurs biologiques ou d'inspiration biologique. La libellule montre comment cela pourrait être fait.

Dernière mise à jour le 20 décembre 2022